Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Le Burkina Faso/Géographie

Géographie

Lu 17844 fois
La carte et des informations géographiques du Burkina Faso
 

Le Kaleïdophone du Burkina Faso.

 

Carte

Le président actuel : Blaise Kampaoré

 

         Le 4  août 1984, le capitaine Thomas SANKARA, chef de l’état, renomma le pays « Burkina Faso[1] » en Mooré (Pays des Hommes Intègres).

 

La population du Burkina Faso est composée de 65 ethnies différenciées par leur langue, leurs traditions, leurs coutumes. 

         L’ethnie la plus représentée sont les Mossis (49%) langue le Mooré, viennent ensuite les Peuls (8%) Gourmantchés (7%) les Bobos (7%) les Bissas et les Samos, (6%)…

         De tout temps, le plateau central (ou plateau Mossi) a été très peuplé malgré l’importante émigration  des Mossis, le Burkina Faso possède la densité la plus élevée  parmi les pays francophones d’Afrique occidentale.

 

Religions

 

Animistes 50%, Musulmans 35%, Chrétiens 15%

 

         Comme pour tous les pays africains, les frontières de la Haute Volta[2] ont été tracées sans tenir compte des différents groupes ethniques.

         Le Burkina Faso compte également des ressortissants des états voisins  essentiellement du Ghana, la situation des années 80 a poussé de nombreux Ghanéens à quitter leur pays. La communauté étrangère est aussi constituée de Français, Libanais, Américains, Suisses, Allemands, Belges, Hollandais… La langue française est la langue administrative.

Le climat :

Températures moyennes (selon les années) :

 

 

Janvier

Avril

Juillet /août

Octobre

Ouagadougou

24

33

27/28

30

Bobo-Dialosso

26

31

25/26

28

Dori

23

34

30

32

 

Les trois saisons :

 

La saison fraîche

De mi-octobre à mi-mars, c’est la période où souffle l’Harmattan[3] propageant les épidémies (Tuberculose, méningite,… ). La température oscille entre 20° et 28° et la nuit, elle peut descendre en dessous de 12°.

 

La saison chaude

De mars à juin, elle transforme le pays en fournaise, les températures atteignent plus de 40° et parfois dans certaines régions jusqu’à 48 voir 50°.

L’eau commence à manquer, la vie se liquéfie, le temps s’immobilise.

 

La saison des pluies (ou hivernage)

De juin à septembre, c’est la résurrection en quelques jours, tout le pays se couvre d’un tapis vert clair et les bourgeons des arbres éclosent. Lors de violents orages, le vent du sud ou sud-ouest souffle en tempête. C’est aussi la période des semis qui germeront à la prochaine pluie. C’est la période dite de « soudure[4] » 



[1] Burkina veut dire « intégrité » en Mooré,  et Faso « pays ou terre » en Dioula

[2] Le Burkina Faso ancienne haute volta

[3] vent du nord-est qui apporte un peu de fraîcheur  mais aussi bcp de poussière

[4] les précédentes récoltent s’épuisent et les prochaines sont encore loin.